Design permaculturel d’un petit jardin

Puisque nous avons souvent des questions allant dans ce sens, nous souhaitions diffuser un exemple de design permettant de saisir en partie les enjeux d’un aménagement permacole sur un petit espace. Chacun peut intégrer la permaculture dans sa vie, sur 10 ou 100000m²…

Avenir Permaculture, le collectif de perma-entrepreneurs, a été contacté par une agence immobilière à l’origine d’un projet innovant sur La Rochelle. Le projet consistait à créer un habitat participatif initié par une tierce partie, évitant ainsi les fameuses vicissitudes de la création collective d’un tel projet. Ceux qui ont participé à la création de projets collectifs y verront peut-être une solution d’avenir, les chiffres qui circulent sur les taux de réussites de ces collectifs font peur mais semble néanmoins réalistes (voir Vivre Autrement – Diana Leaf Christian).

Le projet prévoit une association qui organise les différents membres du projet (propriétaires, locataires …), des espaces communs permettant des réunions, de l’accueil et l’organisation d’événements, et un jardin collectif.

La demande concernant le jardin collectif s’est précisée après quelques réunions avec les co-propriétaires et l’agence. Nous avons déterminé ensemble les objectifs que je résume plus bas.

 

Objectif éthique : la première contrainte, mais qui n’en est pas vraiment une, est le filtre éthique que le design permacole s’impose, comme seul garant d’un développement durable. Nous avons fait en sorte de faire des choix qui respectent les habitants du quartier tout comme l’environnement. Cela signifie :

– peu d’entretien et un entretient respectueux de l’environnement.

– le choix d’essences rendant des services pour nos habitants (comestibles et médicinales) et des services écologiques. Ces essences ont été choisies pour leur rusticité et leur adaptation au terroir (sol et climat).

– une diversité des espaces encourageant le bien être en toute saison et selon les humeurs.

– un suivi sur plusieurs années pour accompagner les jardiniers dans la gestion écologique de cet espace (entretien du sol et du couvert végétal, taille des arbres, observation des rétroactions…)

Objectif écologique : celui-ci découle du premier, nous ne pouvons prendre soin de l’humain sans prendre soin de l’environnement, et nous avons tous un rôle à jouer pour encourager la biodiversité.

– favoriser une diversité végétale

– favoriser la présence d’une zone sauvage pour la biodiversité

– le choix d’essences hôtes d’auxiliaires

– le choix d’essences fixatrice d’azote (bonnes compagnes des autres)

– la présence d’un bassin et de ses plantes aquatiques

Objectif ornemental : il est évident que ce petit espace devra apporter du plaisir aux yeux et aux sens, nous avons opté pour des espaces rappelant des écosystèmes naturels : forêt, prairie, relief et marais. Nous avons remplacé les essences de ces écosystèmes naturels par des essences fruitières, ornementales ou écologiques. Nous avons visé une floraison et une feuillaison esthétique pour toute l’année.

Objectif social : la nécessité de pouvoir s’y rencontrer mais de pouvoir s’y isoler à la fois, cela ne pouvait se réaliser que grâce à la présence d’espaces différents et des cloisonnements légers et toujours végétaux. L’aménagement lui même incitera les habitants à investir le jardin et à le partager avec d’autres. Certaines essences rares et surprenants permettront aussi des échanges fertiles entre habitants mais aussi entre habitants et visiteurs,.

Objectif de production :

Même si la production de légumes sera anecdotique, elle ne concernera pas tout le monde. Pour ceux qui cultiveront, elle aura une vocation pédagogique et de lien social. Nous avons donc tout mis en œuvre pour que cette production soit autonome, autofertile et de qualité :

– une serre pour les semis

– la production de la fertilité in situ, grâce aux tailles des arbres, à la tonte de pelouse et aux composts de végétaux.

– la création d’un environnement propice à l’entomofaune (faune des auxiliaires)

– la plantation de nombreuses essences fruitières avec des récoltes échelonnées sur l’année

juin 30, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *