Accueil > Que font-ils ? > Archives du site internet > Autres projets... > Volontariat permaculturel en Thailande (hiver 2007) > Fondations > Le béton sans prétentions - mesures, proportions, application

Le béton sans prétentions - mesures, proportions, application

lundi 12 mars 2007, par Pascal Depienne

Les fondations servent principalement à protéger de l’humidité mais elles servent aussi à protéger le bois de l’invasion des termites (surtout ici en Thailande). C’est donc pour ça qu’il faut faire en sorte que ces fondations dépassent le niveau du sol en cas d’éclaboussures, il est souvent recommandé d’ajouter une fine couche de ciment en bas des murs exterieurs.

avant de commencer :

- Le ciment est toxique et il faut donc le manipuler avec précautions, surtout lorsqu’il est encore sec. Faites attention aux éclaboussures dans les yeux et nettoyez vous bien les mains.

- pour les fondations de ce garage, nous avons calculé que la tranchée pour les fondations devait être d’environ 10cm de profondeur et dépasser le niveau du sol d’environ 10 cm.

- Les proportions pour le mélange béton sont les suivantes : 1 seau de ciment pour deux seaux de sable et 4 de cailloux.

- Couler des fondations est un exercice difficile physiquement, il faut s’assurer de rentabiliser les energies au maximum : plus il y a de monde et de seaux et mieux c’est. Il faut s’assurer que tout est à portée de main et que tout est prêt avant de faire le mélange.

Préparation

1. Creuser une tranchée de 10 cm où les murs exterieurs vont se trouver

2. Frabriquer un cadre (coffrage) avec des planches en bois qui sortent de plus de 10 cm au dessus du niveau du sol, retenues à l’aide de barres de métal afin de donner la forme qui convient au béton. On peut utiliser (comme sur les photos) ces mêmes planches pour délimiter l’endroit du mélange (plus c’est grand mieux c’est).

3. A ce stade il est aussi possible d’y intégrer des tiges de métal dans le sens de la longueur pour en faire du béton armé.

4. S’il y a une pente, il est possible de compenser les endroits plus bas avec des briques de ciment ou simplement en créant des zones plus hautes dans vos fondations. Dans ce cas, il faut délimiter ces zones en les fermant (en travers) pour que le béton ne s’échappe pas en montant.

5. Il faut aussi éventuellement penser à consolider (plus large peut-être) aux endroits qui devront supporter plus de poids : poteaux, autres ajouts...

Le mélange :

1. Le ciment et le sable d’abord (1 seau de ciment pour deux de sables) qu’il faut bien mélanger.

2. Formez comme une montagne avec le mélange et creusez le dessus pour en faire un petit "volcan". Tout cela afin d’humidifier progressivement et en profondeur le mélange, ce qui facilitera nettement le touillage d’après. Laissez le ciment agir pendant quelques minutes.

3. Versez l’eau tout doucement dans le volcan sans la faire déborder, se servir d’une pelle pour réparer le volcan au cas ou. Laisser baigner et boire quelques instants puis commencer à touiller en ajoutant de l’eau.

4. Une fois que la consistence du mélange devient bien sirupeuse et uniforme, vous pouvez ajouter la caillasse (1 seau de béton pour deux seaux de sable pour 4 seaux de caillasse).

5. Ajouter de l’eau de temps en temps au fur et à mesure que vous ajoutez les pierres afin de garder la même consistence et ne pas trop vous fatiguer à touiller.

Verser le béton

1. Touiller et obtenir un mélange bien uniforme est important, il faut bien racler le fond de votre mélange afin de ne pas laisser une partie se solidifier au fond.

2. Lorsque vous remplissez votre tranchée, utilisez une tige de métal que vous plantez répétitivement dans le béton frais. C’est aussi très important : ça aplanie et évite les poches d’air.

3. Si vous faites une pause et que vous rattrapez ensuite sur du béton un peu sec, versez un peu d’eau dessus.


N’oubliez pas de nettoyer vos outils.....

Les fondations d’une petite cabane :

Soutenir par un don