Accueil > Les actions des terre-pailleux > Archives du site internet > Permaculture > Permaculture FRANCAIS > Le jardinage forrestier - "Forrest Garden" - Robert Hart

Le jardinage forrestier - "Forrest Garden" - Robert Hart

mardi 10 juin 2008, par Pascal Depienne

La permaculture est un ensemble de pratiques et un mode de pensée visant à définir un usage du territoire respectueux de l’homme et de son environnement (tous deux interdépendants) et à mettre en place un mode de vie durable (Holmgren, 2006). C’est un système intégré conçu pour répondre au défi de la survie de l’ensemble de la planète et de ses habitants. D’où le terme permaculture, qui est une contraction de l’expression "permanent culture", ou on retrouve l’idée de durabilité (Ekopedia).

En accord avec les principes éthiques de base (prendre soin des hommes et de la nature, créer de l’abondance et redistribuer les surplus...), des stratégies et des techniques sont sans cesse développées. Une des stratégies les plus populaires avec celle du Verger-potager de Phil Corbett est le « forrest gardenning » de Robert Hart. Cette technique consiste à créer un « jardin forêt » de plantes comestibles avec une densité rarement égalée. Comme d’habitude, le secret est toujours dans l’observation de la nature et de la façon
dont les plantes cohabitent dans un espace donné. Les arbres permettent decréer d es micro-climats, des zones d’ombres, de l’humus (la vie en quelque sorte)... et ainsi de favoriser le développement d’un grand nombre de plantes aux besoins divers. Avec une bonne connaissance des plantes comestibles les plus utiles dans cette tâche, Robert Hart est parvenu à établir des jardin-forêts extrêmement productif en moins de 4 ans. A l’origine de tout ça, l’objectif était
pour lui de produire un environnement sain et thérapeutique pour lui et son frère handicapé, et ceci avec le moins d’intervention humaine possible.

Une fois dans le jardin-forêt, il ne reste plus qu’à vous pencher là, lever le bras ici, pour goûter les délices de dame nature. Le seul entretient est de couvrir le sol en permanence (technique du mulch) et de tailler ici et là pour permettre à tout le monde de cohabiter.
Pour Robert Hart, il s’agissait de diviser les plantes qui poussent dans une forêt en autant de catégories possible, mais pour simplifier, il parle souvent de 7 catégories en particulier : les sept couches de l’abondance. En tenant compte des besoins et spécificités de chaque plantes que l’on souhaite voir pousser dans notre jardin, il est possible de créer un espace aussi diversifié que stable (une des corrélations bien connue des permaculteurs) et dont la production en terme de nourriture et autres plantes médicinales et arômatiques est
autrement plus intensive que bien d’autres techniques conventionelles.

Voici les 7 catégories représentées et explicitées ci-dessous (cliquez pour agrandir) :

GIF - 48 ko

Il est très pratique de commencer votre forrest garden à partir d’un verger traditionnel, mais avec beaucoup de pratique et d’expérimentations, il est aussi possible de se procurer tous les plants en même temps et de les planter en ( les ) respectant au mieux leurs besoins spécifiques.

Maintenant, première étape pour tout permaculteur qui se respecte, rendez- vous dans les bois pour observer... je vais de ce pas dans mon verger voir l’évolution de mes dernières plantations.

Pour plus d’infos : http://pascaldesign.permacultureweb.fr

Soutenir par un don