Accueil > Les actions des terre-pailleux > Archives du site internet > Permaculture > Savoir-faire > Consommables - produits d’entretien et d’hygiene > Faire du savon, récupérer et préparer la graisse

Faire du savon, récupérer et préparer la graisse

dimanche 19 novembre 2006, par Pascal Depienne

La Graisse pour savon

- On utilise la même graisse pour faire les bougies, elle doit être pure, fraîche ou congelée. La graisse de boucherie est de manière générale plus propre que la graisse de cuisson. Le savon obtenu est plus blanc, nettoie mieux et peux aider à préserver les cuirs.

- Proportions : 2,7 kilos de graisse pour à peu près 250 ml de lessive vous donneront environ 4,5 kg de savon.

- La Graisse de mouton ou de bouc est plus solide et fond à plus haute température, elle fera un savon dur et sec, à moins d’ajouter un peu d’eau ou de la graisse plus molle comme de la graisse d’oie, de poulet ou du lard. La graisse de boeuf, anciennement utilisée, nécessite aussi l’ajout d’un peu d’eau ou de graisse plus molle. La graisse de volaille est trop molle, on doit donc y ajouter de la graisse de porc ou de boeuf.
La graisse de cuisine récupérée devrait être désalée et purifiée.

- Vous pouvez utiliser n’importe quelle huile végétale ou animale, mais pas de l’huile minérale. L’huile végétale améliore notablement la texture, particulièrement l’huile de coco (pour les savons de rasage par exemple). Les savons contenant de l’huile végétale ont besoin de moins d’eau et doivent sécher plus longtemps (l’huile de graine de coton est à éviter mais l’huile d’olive est excellente).

- Conservez la graisse dans un endroit frais et sec pendant que vous en accumulez la dose nécessaire. Une fois que vous en avez assez, faites le savon aussi vite que possible. La graisse rance est inutilisable (voir filtrage de la graisse rance plus bas). Le savon devient meilleur en vieillissant, la graisse non.

- Pour accumuler la graisse, préservez la graisse de tous les jours. Si vous faites bouillir de l’huile, refroidissez le liquide et prélevez la graisse. Puis faites bouillir la graisse assez longtemps pour en évacuer toute l’eau (sinon, votre graisse ne sera pas bonne). Ensuite, pliez plusieurs épaisseurs d’étamine ou de tissus amples et filtrez la graisse fondue. Faites bien attention à ne pas vous brûlez. Préservez la graisse dans bocal fermé (bien rempli, le moins d’air possible) loin de toutes odeurs en attendant de faire le savon. Vous pouvez congeler la graisse mais si vous pouvez aussi la conserver quelques semaines dans une endroit frais.

Récupération de graisse de boucherie

- Mettre la graisse récupérer (lard etc...) dans une poele sur le feu ou un plat au four. Ajouter 950ml d’eau pour 500g de graisse. Faite cuir à feu doux et remuez de temps en temps. Quand toute la graisse est liquéfiée et des morceaux solides flottent à la surface, filtrez soigneusement la graisse plusieurs fois car votre savon sera aussi blanc que la graisse l’est il peut aussi être jaune et avoir une mauvaise odeur si le filtrage est mal fait).

Purifier l’huile récupérée et en retirer le sel

- mettez les restes de graisse dans une casserolle large et versez l’équivalent en eau. Le jour avant de faire le savon est parfait pour ça. Faites bouillir et remuez de temps en temps en ajoutant un peu d’eau si besoin, quand l’eau boue, laissez reposez un petit peu. Laissez refroidir puis grattez la surface, ou filtrez. Répetez cette manoeuvre autant de fois qu’il le faut pour obtenir une graisse uniforme et claire.
Mieux vaut ne pas utiliser les graisses qui ont une odeur trop forte, mais il est possible de diminuer cette odeur en ajoutant du citron ou du vinaigre mélangé à de l’eau et de faire bouillir à nouveau.

* La graisse s’imprègne de toutes les odeurs qui l’entoure...conservez la dans un bocal fermé et contenant un minimum d’air.

Soutenir par un don